Tags

Related Posts

Share This

COMPILASEB 09

Amis mélomanes, bonjour,
Deuxième Compilaseb …nouveaux sons, nouveaux territoires musicaux. Au programme cette semaine, du Hip et du Hop, de la Soul, du Jazz, du Rock, du Blues, des sons du Brésil et des Etats-Unis mais également des Pays-Bas…oui des Pays-Bas. Il y en aura donc pour tous les goûts ou presque. En espérant que ces quelques titres, connus ou moins connus pour certains, vous réjouirons et vous accompagnerons durant l’année 2007. A vos oreilles…

1. MixMaster Mike – “Intro Live in Sydney”
2. Spank Rock – “Sweet Talk”
3. Pharcyde – “Soul Flower”
4. Breakestra – “Family Rap”
5. Archie Shepp – “Attica Blues”
6. Interlude I
7. Skull Snaps – “It’s a New Day”
8. Vicky Anderson – “The Message From The Soul Sisters”
9. Curtis Mayfield – “Move On Up”
10. Archie Shepp – “Blues For Brother George Jackson”
11. Paulo Moura – “Fibra”
12. Jorge Ben – “Carolina Carol Bela“
13. Lalo Schifrin – “Room 26”
14. Leroy Holmes – “Search for Vulcan”
15. Interlude II
16. The George Baker Selection – “Little Green Bag”
17. Elvis Presley – “Mistery Train”
18. Sonny Boy Williamson – “Bring It On Home“
19. Albert King – “Born Under a Bad Sign”
20. John Lee Hooker & Miles Davis – “Comin to Town”
 

‘’Intro – Live in Sydney’’ par MixMaster Mike – Allez, pour commencer, une petite mise en jambe. Nous sommes en 1998 à Sydney durant la tournée accompagnant la sortie de l’album Hello Nasty des Beastie Boys. Il est 21h00 et près de 10.000 personnes attendent avec impatience le coup d’envoi du show. Le noir se fait et après quelques instants seulement, MixMaster Mike, le 4ème homme des BBoys, DJ attitré du groupe depuis peu, balance le gros son, histoire de préparer le terrain à ses acolytes Mike D, MCA et Adrock. Trois minutes onze secondes de gros beats carrés et de scrashhhhhhhhhhhhh qui collent. Vous l’aurez compris, je n’étais pas à Sydney ce soir là mais j’imagine que ça devait ressembler à ça. Selon le site Djouls.com, MixMaster Mike fut à trois reprises vainqueur du championnat du monde des Djs (DMX pour Disco Mix Club) si bien qu’on lui demanda de se retirer de la compétition pour laisser la place aux autres.
 

‘’Sweet Talk’’ de Spank Rock – Originaire de Baltimore, Spank Rock a sorti son premier album il y a quelques mois sur Big Dada, le département Hip hop du label Ninja Tune. Spank Rock mélange Hip hop et Electro (avis aux amateurs de sons Atari et Commodore 64) dans un esprit potache pleinement assumé. Mention spéciale à la pochette classieuse et au nom de l’album : ‘’Yoyoyoyoyo’’. Yo mes frères, Yo mes sœurs !
 

‘’Soul Flower’’ de Pharcyde – Les membres de Pharcyde viennent de Los Angeles mais s’il faut les localiser sur la carte du Hip hop, ils sont à des millions d’années lumières du Gansta Rap local. On est en effet bien loin des albums super produits au son lisse et aux samples tristes. Cousins de Jurassic 5, de Dilated People ou encore de People Under the Stairs, ces gars imbibés de Funk, de Soul et de Jazz sont avant tout là pour faire la fête et c’est C.O.M.M.U.N.I.C.A.T.I.F.. Ecoutez leur premier album ‘’Bizzare Ride II’’ sorti en 1992. L’essayer, c’est l’adopter.
 

‘’Family Rap’’ de Breakestra avec Chali 2NA, Soup, Double K, Wolf & Munyungo Jackson – Breakestra est la chose de Miles Tackett, Dj Hip hop, producteur et musicien de LA. Avec son groupe Breakestra, il perpétue le grand Funk 70’s …rythmique syncopée, guitares incisives et tout le tralala (ce n’est nullement péjoratif). Le titre ‘’Family Rap’’ est tiré de leur dernier album ‘’Hit The Floor’’ sorti début 2006. Sont conviés to the Party, certains membres de Jurassic 5 (Chali 2NA & Soup), de People Under the Stairs (Double K) ainsi que le percussionniste Munyungo Jackson. Quant à Wolf, connais pas. Une idée peut-être ?

’Attica Blues’’ d’Archie Shepp – Personnellement, j’associais plus naturellement Archie Shepp au Jazz et même au Free Jazz qu’à la Soul ou au Funk. Et pourtant, en 1972, Mr. Shepp convie des musiciens venant de différents horizons pour enregistrer un disque engagé et furieusement hétéroclite : Jazz-Soul à la Schifrin, Funk, récitations, Gospel, compositions avec ensemble à cordes. Le morceau ‘’Attica Blues’’ fait référence au soulèvement, en septembre 1971, des prisonniers du pénitencier d’Attica (Etat de New York) suite à l’assassinat par la police de George Jackson, l’un des leaders des Black Panthers. Cette rébellion qui voulait également dénoncer les terribles conditions d’enfermement à Attica fut finalement matée dans le sang. La prise d’assaut de la police se solda en effet par la mort de 43 prisonniers et en blessa 200 autres. Pour ceux qui ont vu le film ‘’Un après-midi de chien’’ de Sydney Lumet, c’est à cet événement que fait référence Al Pacino quand il crie Attica ! Attica ! reprit en chœur par la foule devant la banque.

‘’Interlude I’’ tiré lui aussi de l’album ‘’Attica Blues’’. C’est en fait la fin du morceau précédent. Le narrateur est William Kunstler, activiste des droits civiques et avocat radical qui défendit entre autres Martin Luther King et Angela Davis.
 

‘’It’s a New Day’’ de Skull Snaps – Skull Snaps, originaire de la côte Est des Etats-Unis, est le groupe d’un seul album, le bien nommé ‘’Skull Snaps’’, sorti en 1973. Ce disque, dont la pochette noire est couverte de sinistres têtes de mort et de squelettes (que ne renierait pas le groupe de Death Metal le plus death de death), est à ce que j’ai pu lire un album légendaire que tout fan de Soul-Funk qui se respecte se doit de posséder. Ce serait également l’un des albums le plus samplé par le Hip hop. Le disque a récemment été réédité. En chinant un peu, vous devriez tomber dessus.

“The Message From The Soul Sisters” de Vicky Anderson – En parlant de morceaux archi samplés, voici un titre que tout le monde a dans l’oreille, ne fût-ce que les entêtants accords de piano. Vicky Anderson est une Soul Sister. Par Soul Sisters, on entend les grandes divas de la Soul mais plus particulièrement les choristes de feu James Brown. Et c’est bien l’ombre de James Brown qui plane sur ce titre. Il l’a écrit, l’a produit et ce sont ses musiciens, dont des membres des JB’s (formation qui accompagna Mr. Dynamite pendant la première moitié des années 70) qui jouent derrière Mrs. Anderson. Signalons qu’au piano, on retrouve également Bobby Bird, mari de Vicky Anderson et ami de longue date de JB qu’il rencontra en prison alors que celui-ci n’avait que 16 ans. En 1953, JB intègre le groupe de Rythm’n’blues Avon de Bobby Bird, point de départ de la carrière que l’on sait. Une grande et belle histoire de famille…

‘’Move On Up’’ de Curtis Mayfield – En voilà un morceau qui me colle au cœur et au corps…comme dit l’autre. Luxuriance et arrangements somptueux…le premier album solo de Curtis.

“Blues For Brother George Jackson” d’Archie Shepp – George Jackson était donc l’un des leaders des Black Panthers. Il fut tué le 21 août 1971 dans des circonstances douteuses par la police de la prison de San Quentin (Californie). Du Jazz urbain avec grand orchestre et arrangements ciselés que ne renierait ni un Lalo Schifrin, ni un Quincy Jones. Qu’en pensez-vous?

‘’Fibra’’ de Paulo Moura – Paulo Moura est Brésilien de Rio. L’homme a 74 ans aujourd’hui. Si on ne le connaît pas ou peu chez nous (je parle pour moi bien entendu), il s’agit du clarinettiste le plus célèbre do Brasil. Il aurait joué avec tout ce que le Brésil compte de musiciens…c’est dire. Seu Jorge aurait fait ses gammes sous sa supervision. Paulo Moura est une légende de la gafieira, la réponse carioca aux big bands jazzy du milieu du siècle dernier. Le mot gafieira désigne plus exactement les salles, clubs et associations qui abritaient les bals populaires. On y dansait en couple sur une base rythmique de samba. Belle époque…

“Carolina Carol Bela“ de Jorge Ben – Un bonbon acidulé qui vous fond lentement sur la langue et vous enivre de mille parfums. Un grand ciel bleu vide et un soleil pamplemousse qui vous réchauffe le corps et l’esprit…une douce nuit d’été bercée par les grillons et l’odeur du jasmin… J’en connais un qui commence à trouver le temps fort long sous l’implacable ciel gris bruxellois. Voilà en tout cas ce que m’évoque cette douce mélodie venue tout droit de Rio. Un morceau pour entamer de longues vacances.

‘’Room 26’’ – Un petit morceau ‘’ambiance jazzy fin de soirée’’ composé pour la BO de Bullit par… Lalo Schifrin. Et oui, encore lui ! Faut avouer qu’on l’aime bien Lalo sur Compilfight. Dans le film, le titre n’est entendu que subrepticement à la radio. Le calme avant la tempête et l’irruption des tueurs… dans la chambre 26.

‘’Search for Vulcan’’ de Leroy Holmes – Vulcan est le nom d’un avion militaire porteur de bombes atomiques qui fut volé à l’Otan en 1965 par l’organisation criminelle S.P.E.C.T.R.E.. Sale affaire pour… Bond, James Bond ! Vous l’aurez compris, il s’agit initialement d’un morceau composé par John Barry pour le film ‘’Thunderball’’ réinterprété ici par Leroy Holmes, arrangeur et chef d’orchestre qui travailla beaucoup à Hollywood. Lounge, vous avez dit Lounge…

‘’Interlude II’’ : Parce que le gars est trop cool. Parce qu’on ne peut passer sans transition d’une BO de film des années soixante à un morceau rock interprété par un groupe hollandais. Non Madame, non Monsieur…on peut pas.

‘’Little Green Bag’’ de George Baker Selection – Ils pourraient être Américains ou Anglais mais ils sont Hollandais. Voilà un morceau que j’adore. Le style de titre qui vous file la pêche et vous donne envie d’en découdre et de rouler des mécaniques. Très efficace comme prélude à une longue soirée, George Baker vous conduira jusqu’au bout de la nuit. Yéééééaaaaa…

‘’Mystery Train’’ interprété par Elvis Presley – Pour le son millésimé Sun Studio 1955. Pour l’économie de moyens : deux guitares toute reverb dehors et une contrebasse au slap implacable (vous l’entendez le train ?), pour la voix, l’interprétation et le petit cris de contentement à la fin du morceau. Si vous aimez, ne manquez pas le film ‘’Mystery train’’ de Jim Jarmusch. Le film s’ouvre sur ce titre. Un pur régal.

“Bring It On Home“ interprété par Sonny Boy Williamson – Un autre train, une autre histoire de cœur. Un titre bien roots qui joint ici aussi économie de moyens et efficacité. Sonny Boy Williamson est considéré comme l’un des grands harmonicistes de Blues. Il croisa tant la route de légendes comme Robert Johnson ou Howlin’ Wolf que celle dans les années 60 de groupes anglais comme The Yardbirds ou The Animals.

‘’Born Under a Bad Sign’’ d’Albert King – Tiré de l’album éponyme enregistré en 1967 à Memphis. Albert King vient de signer sur le label Stax et enregistre avec la crème des musiciens de studio. Voyez plutôt : Steve Crooper à la guitare, Donald ‘’Duck’’ Dunn à la basse, Al Jackson à la batterie (soit la rythmique de Booker T and The MG’s et les musiciens qui collaborèrent à la plupart des grands albums Stax). Ah oui, j’allais oublier, les cuivres sont assurés par les Memphis Horns et le grand gars sérieux derrière le clavier n’est nulle autre qu’Isaac Hayes. Une Dream Team en somme.

‘’Coming to Town’’ sur la BO de ‘’The Hot Spot’’ – The Hot Spot… ou le choc des Titans. Dans le coin gauche, Miles Davis, poids super lourd du Jazz, musicien prolifique et touche à tout qui marqua à jamais l’histoire de la musique du 20ème siècle. Dans le coin droit, Mr. John Lee Hooker, Monument du Blues, qui influença quantité de musiciens tels les Rolling Stones, Eric Clapton ou John Mayall. De choc, il s’agit plutôt d’une rencontre amusée, riche d’ambiances pesantes et caniculaires. Signalons que le producteur n’est autre que Jack Nitzsche, ancien bras droit de Phil Spector ‘’Monsieur Mur de Son’’ et lui-même producteur de haut vol. The Hot Spot, réalisé en 1990 par Dennis Hopper, voit Don Johnson (Sonnnnny…) au prise avec deux femmes, l’ingénue Jennifer Connely et la brûlante et venimeuse Virginia Madsen…tout un programme.

On va donc s’arrêter ici… A bientôt Seb