Mixav H.I.P. – H.O.P.

Front Cover Mixav HipHop

Playlist

01.Beastie Boys « Root down (FreeZone mix) »
02.RZA « Ghost dog’s roof shaolin movement »
03.Fugees « Some Seek Stardom »
04.Mob Depp « Shook ones »
05.Smif-N-Wesson « bucktown »
06.Tribe Called Quest « Oh my god! »
07.Roots « Seed 2.0 »
08.NAS « Halftime »
09.House of pain « Back From The Dead »
10.Gangstarr « Full clip »
11.Afura « Equality »
12.Redman « Pick it up! »
13.Morcheeba « In The Hands Of The Gods »
14.Wu-Tang-Clan « C.R.E.A.M. »
15.Outkast « SpottieOttieDopaliscious »
16.Dead Prez « H.I.P – H.O.P. »

Un jour de décembre 2003, je me suis dit qu’apres avoir écouté du hip-hop pendant plus de 13 ans, je me devais de faire
une compil uniquement hip-hop digne de ce nom! Une compil qui donne envie de n’avoir que celle-la dans sa discotheque
et de l’avoir toujours avec soi regroupant un panel de 16 morceaux historiques. Alors elle balaye des classiques connu de
tous, comme des perles plus cachées mais qui rentre dans la tête vite. Le hip-hop ca peut être hard-core comme ca peut être
funky, ca peut être trip-hop comme ca peut être jazz héritant de différents courants musicaux.

« White men can’t jump, white men can’t rap » … euh pas les beastie boys, ils sautent partout, ils mixent, remixent et jettent
leur flow hérité du skate-punk sur ce son tres trip-hop sorti sur un live juste apres la sortie de « check your head ». Le bit
part direct et les trois énervés ne lachent pas la pression.

R.Z.A., aka (Also Known As pour donner ses différents pseudos et noms d’artistes) Bobby Digital aka « the razor » aka …
La tête pensante du Wu-Tang-Clan, un obsédé des films de kung-fu et de leur ambiance minimaliste. Je pense qu’honnnetement
RZA pourrait se contenter d’une table de mixage et d’un temple Shaolin perdu dans une colline chinoise avec un planning
rigoureux fait de mixes assis en tailleur sur une planche de bois et d’entrainement de kung-fu 7e dan. Ghost Dog : la rencontre
entre un des plus grand ingénieur du son du hip-hop et un des plus grand réalisateur réuni sur un toit d’une ville américaine.

Les Fugees (ca fait toujours drole d’entendre Lauryn Hill parler francais avec son petit accent haitien) sortent leur premier
album en 1994 et on se prend une grosse claque avec un son tres frais et un flow de la futur reine du nu-hip-hop. A voir,
Block Party, le film de Michel Gondry qui filme ce concert organisé par Dave Chapelle en plein brooklyn et qui se conclut avec
les 3 Fugees sur scène qui reprennet leurs classiques.

On peut aimer ou pas Eminem, on peut aimer ou pas 8 Mile, mais il faut accepter que le début du film avec l’image de ce petit blanc
de Detroit qui rappe devant la glace avec le fameux « Shook Ones » de Mob Depp met les poils des bras en position verticale et donne
envie de bouger la tete d’arriere vers l’avant.

Il ont le nom d’une marque de flingues, des tetes de rasta et un son jazzy, Tek and Steele A.K.A. Smif-N-Wessun et en 1995,
ils sortent une petite bombe hip-hop qui va s’écouler a 350,000 copies … une chose a dire « just cruising! »

Tribe Called Quest (Q-Tip, DJ Ali Shaheed Muhammad, Phife Dawg et Jarobi White) a commencé en 1990 a creer ce style qu’on
pourrait appeler le hip-hop « cool » avec les De La Soul, du hip-hop sans « trop » de chaines en or… Oh my god, c’est tribe called
quest avec le fou de Busta Rhymes …

« She want neo-soul, cause hip-hop is old » nous crache Cody Chestnut invité par les roots sur ce son « rick-hop » pourrait-on dire …
le hip-hop n’est pas mort mais les roots placent le son sans fioriture a un niveau rarement atteint ces dernieres années et
?uestLove n’en finit pas de taper sa batterie et de se repasser les classiques du hip-hop

NAS (ou le fils du trompetiste Olu Dara) signe en 1991 une bombe du HipHop plus brute que brute. Je m’en souviens encore tellement
j’ai usé mes sweets a capuche et mes discman avec ce disque. Halftime particulierement sur cette album ou il fut aidé par
MC Serch des 3rd Bass tape la basse dans les oreilles et les « housing projects » de NY résonne encore des tubes qui s’enchaine
sur cet album IllMatic avec « NY State of mind » (produit par DJ Premier), « The world is yours » (produit par Pete Rock) et
« It Ain’t Hard To Tell » (produit par Large Professor) … un classique des classiques !!

House of Pain, c’est pour beaucoup l’essence du Hip-Hop hardcore !! Du son qui tape, des MCs qui crachent tout ce qu’ils ont et une
présence sur scène qui fait peur … alors quand en 1992, Everlast, D.J. Lethal, D.J. Muggs et Ralph Tha Funky Mexican sortent
leur premier album la planete Hip-Hop ne comprend pas ce qui se passe mais s’apprete a sauter sur « jump around » pendant encore
longtemps … LE morceau hardcore le plus populaire !!

Gangstarr, c’est Guru (originaire de NY) et DJ Premier (originaire du Texas) et quand ils décident de rendre hommagge au rapper B.I.G.
qui vient de mourir, ca donne « Full clip » … le maitre du flow et le maitre de la production hip hop … rien a rajouter …

Afura, c’est un peu comme le frere de RZA en moins connu … sauf qu’il est au manga japonais, ce que RZA est au Shaolin … le résultat
est excellent et pour l’avoir sur scene … je le conseille fortement …

Redman dit en 1996 « If you see a bag of weed on the floor, m***ther f***er, what you gonna do? » sur l’album muddy waters,
c’est du hip-hop bien « dirty » comme certains membres du WuTangClan savent le faire sur leur différents opus. C’est bien crade,
c’est bien pur jus « East coast » et ca s’ecoute en f**** de la d*****. M****.

« In The Hands Of The Gods » c’est le seul écart de cette compilation du pur monde du hip-hop avec le groupe
Morcheeba qui invite le rapper Biz Markie (que tout le monde connait bien sur) pour un « bouge-tes-fesses » digne d’un bon dance floor
… aux 9 billards par exemple …

LE PLUS GRAND GROUPE de Hip-Hop … a lui seul tout un univers aux USA … tout le monde connait le WuTangClan et tout le monde
aime le WuTangClan … et tout le monde connait ce morceau C.R.E.A.M. (« Cash Rules Everything Around Me » … cream argot
pour fric aus US, la creme dont tu as besoin pour t’acheter des choses inutiles …) …

OutKast (Big Boi et Dre) c’est un peu des extra-terrestres dans le hip-hop : leur son, l’endroit d’ou ils viennent (Atlanta
qui représente le sud-Est des USA, une culture un peu a part dans ce pays ni vraiment le « dirty south », ni vraiment la east-coast,
ni vraiment la floride ensoleillé et OutKast c est un peu tout ca …), le nom de leur label (La Face … il y a pas mal d’Haitiens
a Atlanta, ceci explique peut etre cela …) … bref ce morceau presque envoutant s’ecoute comme une histoire avec un casque dans les
oreilles dans un métro de banlieue ou allongé sur l’herbe en été … Enjoy et essayez de prononcer le titre rapidement.
La titre est sorti en 1998 …

Dead prez (M-1 et Stic.man – qui savent rapper en anglais et en espagnol) sortent en 2000 l’album « Let’s get free » …
Dead prez dans la galaxie hip-hop c’est les plus politisés, leurs paroles disent les choses que tout le monde pensent tout
bas dans un pays ou la liberté d’expression c’est parfois la liberté de la bonne expression … alors ce morceau dédié au
HIP-HOP cloture cette compilation de certains des classiques incontournables de cette culture :
« You would rather have a Lexus? or justice? a dream? or some substance?A Beamer? a necklace? or freedom? »

Finalement, allez voir ce blog dédié au Hip-Hop http://cant-stop-wont-stop.blogspot.com/ qui vous propose des vidéos des
classiques qu’on écoute cette semaine, allez récuperer les lyrics des morceaux sur http://www.ohhla.com/ et prenez votre
balais pour chanter sous la douche toute la culture hip-hop.

XavMan.