Du Maghreb au Brésil … Oct10

Tags

Related Posts

Share This

Du Maghreb au Brésil …

Salut à tous,

Du Maghreb au Brésil, il n’y a qu’un pas !

Ça commence au Brésil le pays que j’ai adopté, en passant par quelques recoins producteur de bon beat et on finira en Algérie, pays qui m’a adopté.

Attachez vos ceintures, allumez un bon gros blunt, c’est parti !

  1. Maestro do Canão – BiD

Départ du … Brésil, c’est bien vous suivez. Excellent groupe qui au travers de son opus « Bambas & Biritas » envoie des gros sons en rassemblant des potes du coin dans un genre très éclectique. Pour l’heure, c’est du Rap brésilien et ça déchire. Les paroles, c’est Rappin Hood, artiste que je vous conseille de suivre qui partage les vocals avec Black Alien du groupe Planet Hemp.

http://www.soulcity.com.br/bambasebiritas/english/index.htm

http://trama.uol.com.br/rappinhood/promocao/index.html (en brésilien)

  1. Lost in thought – Funkdoobiest

En passant au dessus de Puerto Rico, on poursuit en Californie avec les latinos du groupe Funkdoobiest. Ce groupe n’a malheureusement sorti que 3 albums et on est bien malheureux. Ça envoi dur et ça fait bouger les culs. C’est produit par Dj Muggs de Cypress Hill. Ah ouais ? on dirait pas.

http://www.myspace.com/funksondoobie

  1. Get your freak on – Nelly Furtado

En poursuivant aux USA, nous parvient un remix de Missy elliot par la nouvelle poupée de Timbaland. Franchement, je ne veux pas la jouer sentimental, mais ça envoyait bien mieux ce qu’elle faisait avant, non ? Plutôt que de la soupe en boite (histoire d’être poli) qu’on nous sert aujourd’hui. Puisque c’est comme ça, moi je me casse.

  1. Go Away Dream – the Chi-Lites

Il fait meilleur à Chicago, ça sent plus le Roots ici. Les Chi-Lites font du reggae depuis 1959… et ne se sont toujours pas arrêter à ce jour. En tout cas voici un titre de 1973, on se croirait en Jamaïque.

http://www.chi-lites.info/

  1. Incredible – M. Beat & General Levy

Un pied en Jamaïque et l’autre à Londres. Un son d’anthologie que certain connaisse peut-être. Moi, je ne m’en lasse pas. Sûrement le meilleur son de Jungle des années 90. Ça casse tout…

  1. Wonder – Dj Sya Styles

Arrêtez vous sur la case Marseille, ne passez pas par la case départ et ne touchez pas 20.000 francs. Mais vous avez le droit à un bon break provenant tout droit d’un collectif réuni autour de Fabien Fangione (manager de Iam) et d’autres potes à lui, qui explore des mélanges de Hip-Hop et d’Électro, le tout dans un album appelé Electro Cypher. On connaît tous « Belzunce Breakdown » qui a été la première initiative ayant portée cet album. Ça claque bien et c’est pour toi ami breaker.

http://www.labels.tm.fr/fr/artiste.asp?artiste=EL05A

  1. Cocaine is a sin – The strike boys

On remonte un peu plus haut en Allemagne jusqu’à Nuremberg. Deux garçons timides nous sortent du son digne des Krüder & Dorfmeister, pères spirituels du genre. Il faut croire que le groove vient pas forcément de la où il fait chaud. Bon gros Dub trip-hop des familles. Ça tient chaud l’hiver. Il fait combien chez vous ?

http://www.thestrikeboys.com/

  1. Face à la mer – Massive Attack

Alors là, on s’arrête là deux minutes. Premièrement parce que ce morceau est une tuerie et aussi par ce que les influences viennent de partout et je sais pas par où commencer. Massive Attack de Londres, ça on connaît et une fois n’est pas coutume, ça déboitte mais on a l’habitude ! Les négresses vertes, Paris, groupe mythique avec des paroles à se pisser dessus ; et enfin, ce morceau ultra-mélancolique qui nous parle gentiment des clandestins qui s’échouent sur le sable d’Espagne. Attention âme sensible s’abstenir.

www.negressesvertes.com/

  1. C.B Sangue Bom – Marcelo D2

Quitte à être au bord de la mer autant retourner faire un tour au Brésil, l’eau y est plus chaude et les strings plus serrés. Marcelo D2, un des rappeurs du groupe Planet Hemp, se lance dans une carrière solo et nous fait péter un album Hip-Hop qu’il appelle avec un poil de prétention : A Procura Da Batida Perfeita ( à la recherche du Beat Parfait) un peu présomptueux, mais on lui pardonnera car son album déchire. Mélange savant de Samba, MPB et de Hip-Hop. Le titre que j’ai choisi pour vous, « Sangue Bom », qui veut dire Bon sang au sens propre, et un pote/un frère au sens figuré. « O grande vagabondo ! Sou com muito saudade da Bahia ». Il s’est aidé ici de Will.I.Am des Black Eyed Peas.

http://www.marcelod2.com.br/

  1. Bananeira – Sergio Mendes

Sous l’impulsion de Marcelo D2 et de Will.I.Am, Sergio Mendes, star du MPB (Musica Populare Brasileira équivalent de la pop mais en beaucoup mieux) revient à 65 ans sur le devant de la scène… Avec un album mélangeant les classiques du MPB brésilien, qu’il a presque tous composés lors de sa jeunesse il y a plus de 40 ans, et du Hip-Hop insufflé par les 2 compères cités plus haut. Et quelques personnes dont le nom vous dit peut-être quelque chose : Erykah Badu, Stevie Wonder, Q-tip, Jill Scott, The Roots et, pour ce morceau mélangeant Brésil et Jamaïque, M. Vegas. Po… Po… Po…

http://sergiomendestimeless.com/

  1. Chega Mais – Banda Black Rio

Pour comprendre l’univers musical brésilien, il faut remonter à l’époque où je suis né. Des groupes s’inspirait de la Funk qui déboulait des USA et mélangeait ça avec du son local, Bossa Nova, Samba, etc… En dehors des styles endémiques, une grande partie de la musique au brésil c’est ça, l’inspiration des courants musicaux mondiaux du moment à la sauce brésilienne. Madonna et le pédophile gris ne vendent pas un disque au brésil… C’est dire !

http://www.bandablackrio.com/

  1. I am your mind – Roy Ayers

A la même époque, un mec s’emmerde dur. Quelques années plus tard, Roy Ayers jette quelques morceaux « pourris » sur un album : « Virgin Ubiquity : unreleased recordings », ça donne ça.

  1. Shaft – Malik Adouane

Quelles transitions !!! Des USA direct dans le magrheb…

Une reprise du thème de Isaac Hayes – Shaft par un illustre inconnu venant tout droit du Sahara marocain ( qui ne le restera pas j’espère… Marocain je veux dire). Si c’est pas de la fusion ça… H’louwa ça veut dire sucré si tu avais pas compris.

http://profile.myspace.com/malikadouane1

  1. Ben Bouziane – Diwane de Bechar

On reste dans le désert pour arriver jusqu’à Béchar dans le Sud-Ouest Algérien, le groupe Diwane de Béchar nous conte l’histoire d’un saint homme Sidi M’hamed Ben Bouziane qui a marqué l’histoire culturelle de cette région. Avant que les Français n’arrivent et saccagent tout son héritage car trop subversif (Sarko vient faire un tour dans le coin, faut que je te montre quelques trucs !). Gaâda nous fait voyager dans son univers avec la musique Gnawi.

http://gaada.free.fr/

  1. Ikhtitaf Fi Assaraya – Mozart

On poursuit dans le désert jusqu’en Egypte… Mozart au p’tit déj’ s’inspire de la musique orientale et compose quelques dizaines de morceaux truculents. Je crois que c’est ça être en avance sur son temps (FYI : il y a 250 ans)

  1. Woman – Sista Clarisse

Pull up… Dédicace à Sista Cla qui nous lâche une voix d’enfer sur un album composé par Rido Bayonne – Hommage à la femme. À quand la suite ?

http://www.sistaclarisse.com/

  1. Simple Things – DB Clifford

Tant qu’on est dans la promo, on y va… Séquence canadienne ! c’est DB Clifford, il fait tout lui-même et c’est foutrement énergique. Je pense qu’on va entendre parler de lui.

http://dbclifford.nettwerk.com/