Tags

Related Posts

Share This

La Compil’ de Tim

Salut à tous.

Pour ma première compilation ici voici une sélection de titres incontournables de ma collection de disques. Peu de liens musicaux les unissent pourtant ils se trouvent les uns à côtés des autres, bien rangés sur mon étagère.

. Serge Gainsbourg – L’hotel particulier
Tout le monde ne peut pas se vanter de pouvoir nommer son morceau favori. Alors on commence « cash » avec le morceau n°1 de mon Top à moi (mais je dois vraiment pas être le seul). L’histoire de Melodie Nelson, c’est l’album de Gainsbourg, boudé à sa sortie, qui influencera 20 ans plus tard des milliers d’artistes. Un chef d’oeuvre d’avant gardisme.

. Luke Vibert – I Hear the Drummer
Luke Vibert c’est un peu le Gainsbourg de l’electro. Dès qu’il touche à un style, il fait les choses en grand. I Hear the Drummer c’est le classique de Luke Vibert avec les drums de « It’s a New Day » des Skull Snaps, samplés un milliard de fois mais toujours aussi bon.

. Psyco On Da Bus – Afropusherman
Si vous aimez l’afro beat, cet album illustre le renouveau du style. Comme Fella Kuti en son temps, Doctor L et Tony Allen explorent les horizons musicales en allant ici titiller la musique électronique.

. East Flatbush Project – Try By 12 (Squarepusher Mix)
Try by 12 c’est 12 remixes du titre de Spencer Bellamy par des pointures de la musique électronique. On y trouve The Herbaliser, Funkstörung, Autechre mais surtout Squarepusher qui signe un des plus grands remix de tous les temps. Je vous conseille d’écouter l’original pour vous rendre compte de la tuerie.

. Chris Joss – Superman Theme
Et si Superman ne volait pas, mais se déplaçait en Ford Mustang. Et si le style de Dirty Harry c’était plutôt slip rouge sur collants bleus. Et si c’était Lalo Schifrin qui avait composé le theme de Superman. C’est en tout cas ce qu’a imaginé Chris Joss pour son dernier EP.

. Nostalgia 77 – The Mirror
Quelle musique vais-je bien pouvoir passer le jour de mon enterrement ? Le genre de question qu’on se pose tous les jours. Benedic Lamdin y a déjà réfléchi. Il l’a même composée. En écoutant The Mirror, sixième titre de l’album Songs For My Funeral, je vous laisse imaginer l’ambiance de ses obseques.

. The Free Association – Free Ass O-C-8
Entre deux bandes originales de film (Ocean’s 11, 12 ou 13 je sais plus trop) David Holmes avait réuni ses petits copains pour former The Free Association. Le titre Free Ass O-C-8 est en quelque sorte leur hymne.

. The Soft Pink Truth – In School (Die Kreuzen)
Interlude. Sur l’album (attention je prends mon souffle) Do You Want New Wave or Do You Want the Soft Pink Truth ?, Drew Daniel (moitié de Matmos) reprend des titres punk des années 80 avec la virtuosité que seuls certains bidouilleurs électroniques possèdent. Considerez ce titre comme un Medley de ce que vous trouverez sur l’album. Une aternative serieuse aux tappeurs de poses que sont Justice, Tiga et autres Digitalism.

. Matthew Herbert – Singing In The Rain
Quand il n’est pas en train d’enregistrer dans une montgolfière ou d’écraser un Pic Nic avec un tank, Matthew Herbert enregistre son Big Band, retourne en studio avec les bandes et édite, coupe, colle, sample, triture ses enregistrements pour donner … ça. La reprise fun de la compil.

. Jamie Lidell – A Little Bit More (Luke Vibert Mix)
Vous pouvez pas savoir à quel point j’adore Jamie Lidell. Je ne me suis jamais remis de son album Multiply. Voici un remix qui apporte les sonorités uniques cheres à Luke Vibert. Une intro cartoonesques débouche sur une instru très acide et laisse place à la voix de Jamie. Le remix le plus réussi de l’album Multiply Additions.

. Spleen – Tell Me More About U (Olivia)
L’album She Was A Girl de Spleen c’est 22 titres pour une durée de 1h14. Tu peux pas en mettre plus sur une galette. Difficile donc de choisir un morceau parmis tout ça. Sur Tell Me More About U, comme sur la plupart des morceaux de l’album, Spleen nous parle d’amour en chantant, rappant, slamant, hurlant avec une grande dexterité.

. Peeping Tom – Sucker
Depuis Faith No More, Mike Patton multiplie les projets. Peeping Tom est certainement celui qui réuni le casting le plus éclectique. Kool Keith, Kid Koala, Bebel Gilberto, Dan The Automator, Norah Jones et j’en passe. C’est avec ces deux derniers qu’il signe Sucker un titre puissant avec des paroles qui nous changent de « Don’t Know Why » …

.Thom Yorke – Black Swan
Je pourrais vous parler pendant des heures de Thom Yorke et de Radiohead mais la presse en fait déjà assez.

. Grems aka Supermicro – Airmax
Alors que T,T et C s’essoufflent, Grems, l’icone du rap bordelais continu son hip hop electro trashy avec beaucoup de talent. En effet bien avant que les trois guignols connaissent le succès grâce à leur « tube » Dans le club, les groupies de Supermicro chantaient déjà à tue-tête : « cul, bite, sein, choune ». Mais ici point de textes à caractères sexuels, voici Airmax, titre de l’album eponyme, qui va rappeller des souvenirs aux adorateurs de la pompe.

. Laurent Garnier – Barbiturik Blues feat Bugge Wesseltoft

Depuis que Laurent Garnier et Bugge Wesseltoft se sont rencontrés, ils ne se quittent plus d’une semelle. La recette de ce blues : un tempo très lent, un effet différent sur chaque coup de caisse claire, les doigts magiques de Bugge sur son Rhodes … et une dose de barbituriques.

. Money Mark – Cry
Money Mark sans les Beastie Boys, c’est un peu déprimant. Preuve avec ce petit slow ou le clavieriste pleure sur son orgue. Un titre à glisser dans la compilation pour les petites copines.

. RJD2 – Work
Pour le dernier morceau de son premier album, RJD2 s’amuse avec le « Something You Got » d’Alvin Robinson. L’outro parfaite. Bah tiens je vais faire pareil.

Merci à tous les compilfighters et à bientôt.
Akatim