Tags

Related Posts

Share This

De la compilation en tant qu’œuvre d’art.

On m’a dit fais une compile !J’ai dit OK, cool !

On m’a dit donne une image pour aller avec !J’ai dit OK, cool !

On m’a dit fais un texte pour accompagner ton image et ta compile !J’ai dit OK, cool ! (un peu trop vite sûrement)

1-transmitting live from mars-de la soul

2-teenage wasteland-the who

3-brother-the organ

4-erase you-ESG

5-Marquis de Sade – Wanda’s loving boy

6-turn off the light-frank de jojo

7-Wolf Like Me-tv on the radio

8-NY Excuse- soul wax

9-latyrx- latyrx

10-C’est arrivé prés de chez toi-NTM

11-Falling (John Frusciante)

12-au dedans de moi-jean louis murat

13-Ceremony-Radiohead

14-middle east-foreign affair

15-Victoria-sonic youth

16-cosmonaut-at the drive in

17-Livin’ On The Edge Of The Night-iggy pop 

Ces 17 titres représentent un parcours musical fait de passion, d’enthousiasme, d’humour, de rage, d’engagement, de révolte, d’amour, de solitude, de rêverie, d’abandon, d’angoisse.

A chaque titre un souvenir, une émotion, un enfouissement à retranscrire.

Comment mettre un mot, faire une phrase, rendre intelligible les sentiments de découvertes, les après-midi d’écoute en boucle, les pas de danse esquissés, les soirées heureuses ou difficiles, les périodes marquantes de sa vie, les amis rencontrés, les moments partagés auxquelles toutes ces chansons me ramènent et me ramèneront sans cesse ?

À défaut d’une madeleine…

Il aurait fallu être un artiste du genre pour apporter une promesse de bonheur à chaque transition, arracher chaque auditeur à l’apesanteur ambiante. De la compilation comme acte de résistance créatif dans une France Sarkozienne où la confusion et la vulgarité règne, difficile de s’en revendiquer malgré le printemps qui arrive.

Et pourtant : « tous les matins du monde sont sans retours ».

Le relais est passé et chacun va prendre écoute de cette livraison résolument rock dans son esprit malgré les genres, et se l’approprier, la rejeter, s’y reconnaître peut-être…

La face cachée de ce glaçon auditif reste à découvrir par vos soins. Un autre chemin s’amorce et l’on se retrouve un peu plus nu, à la merci de tous.

Tentons de résister et de vivre­ nos passions, nos révoltes, nos amours, nos angoisses, nos solitudes, nos rêves aussi fortement qu’un morceau de musique qui n’aura de cesse de nous transporter.

Je vous souhaite à tous une très belle écoute.

Je dédicace cette plage hebdomadaire à mon frère Johann, sans qui ma culture musicale en serait sans nul doute diminuée du tiers.

Je vous embrasse.

David.