Tags

Related Posts

Share This

Hip Hop en culottes courtes par Hermione Zaza°°°°


C’est pas parce qu’on est tout blond et tout petit qu’on n’a pas le droit de mettre des survets et d’écouter du Hip Hop ou en tout cas d’y vivre en rêves. Voilà donc le selecta des trucs que j’écoutais quand j’étais au collège-lycée.

1. The world is yours. Quand on est tout petit et tout blond on a tous tendance à penser que le monde nous appartient pour de vrai. Et quand Nas le dit, même s’il est grand et noir, on le croit avec lui. C’est après que ça se gatte.
2. Jayou – Jurassic 5 : la première fois que j’ai entendu ce morceau, j’ai prévenu tout le monde que je faisais de la flûte traversière. (j’ai failli ajouter que Chali2Na était mon tonton mais c’est pas vrai).
3. Full Clip : En écoutant Gang Starr dans mon baladeur, j’étais trop fière de traverser le jardin du Luxembourg avec mon crew et de semer la révolte dans l’avenue de l’Observatoire. Han.
4. Encore du Nas, quand il était encore bébé. Juste pour le refrain lifzebitchendzenyoudaille zatswyllougetHighCauseyounèveunowenyougonago
5. Get it together : Ca… j’ai dit a Géraldine que ça n’existait pas quand on était au lycée mais comme elle plus grande que moi, j’ai dû fermer ma gueule. Moi j’aimais pas trop les Beastie Boys, c’était pour les gens qui aime le trash métal et je méprisais.
6. L’empire du côté obscur d’IAM : C’est pas parce qu’on est lycéen à Paris qu’on va faire une compil avec du NTM et pas d’IAM. Et tiens un IAM et pas de NTM … ? Non.
7. Got’til it’s gone : Là j’étais amoureuses de QTip et du coup pour pouvoir l’approcher en douce j’étais Janet Jackson. J’avais même inventé une choré à base de jeté alternatif d’épaule pour qu’il n’ait aucune chance. Il a de la chance qu’on se soit jamais croisé.
8. Les grosses soirées chez Kizoune avec Dr. Dre et le début des histoires qui mêlent sexe et sentiment et revanche et sexe une dernière fois, et aussi on n’oubliera jamais et est-ce que tu viens pour les vacances.
9. Even if it is so de Q-tip : juste parce que comme je l’ai dit j’étais amoureuse de lui sans savoir à quoi il pouvait bien ressembler (sté encore plus fort). J’adorais sa voix nasale.
10. Comme j’étais une fille, je pouvais pas écouter du hip hop en permanence. Ma féminité a donc commencé à s’exprimer avec Arrested Development.
11. Guru et Mc Solaar : Un énorme sentiment de puissance dans l’intro. C’est la première fois que je m’entends parler de flow (j’ai 15 ans).
12. Du Roots pour montrer que ya du Rap avec des vrais instruments.
13. 14 Brand New Heavies : Du soleil de l’énergie de la Soul, un gros flow qui va vite, de la basse, du groove avec de la monstre bassasse, et des blancs becs. Ces deux morceaux des Brand New Heavies pour vous montrer qu’il y pas d’intru en fait.
15. Encore the Roots : Juste pour la petite voix reggae sur le refrain, à peine décalée comme il faut et qui fait la chaire de poule.
16. Heaven and Hell : Parce qu’en 4ème il fallait absolument connaître Raekwon sous peine de pas être considérée comme une vraie B-Girl. Et croyez moi avec mon pull rentré dans le jean c’était déjà pas facile.
17. Electric Relaxation : Juste parce que A Tribe Called Quest était devenu une religion. On passe tous par une époque Mystique au lycée, moi c’était west coast et baptème (ché pas ce qui m’a pris ca été très tardif pour le baptème).

(désolé pour les De La Soul et le NTM, le Wu Tang, … ) ce sera pour une prochaine compil.
Z’avez de la chance je vous ai épargné Warren G
Hermione Zaza