Tags

Related Posts

Share This

The Etienne Barguy RadioMix : Hola R.P.P. !°°°°

1 Ahhh … si j’avais 1 franc 50 (Boris Vian)
Tous les entiers inférieurs ou égaux à b sont des nombres b-Harshad. Les seuls nombres premiers b-Harshad sont les nombres premiers inférieurs ou égaux à b. Ah! Si j’avais un franc cinquante, j’aurais bientôt deux francs cinquante !

2 Pa fuera teleranas (Bebe)
Etienne BARGUY se répète cette formule inlassablement depuis qu’il travaille à Radio Pyongyang Paris (RPP), toujours à 12h40 et 19h28, comme s’il s’agissait d’une expression sacrée. Il rêve du vent qui sème l’amour, pa fuera telaranas.

3 Love is (Herb Alpert)
Puis généralement, il se lance dans d’étranges plasmodies qui changent sans cesse d’aspect et de taille, par suite de l’alternance de phases de croissance et de phases de division : “Hear what I say, Tomorrow, True love may fly away. Fall in love today”.

4 Chahe Mujhe Koi Junglee Kahe (Van Shipley)
En bref, il s’adonne à sa passion : la musique cytoplasmique bollywawaïenne.

5 Aha Begena (Getatchew Mekuria + the Ex)
A l’origine, la RPP est une radio des Hauts-de-Seine, mise en place par des élus PS et le Parti communiste français. Domiciliée à Bobigny à l’époque, elle a ensuite émis depuis Nanterre, Lens et Marseille. Propaganda ? Bullshit !

6 Haaksman haaksman soca bogle mix (Shantel)
Cependant, BARGUY déplore que cette radio ne diffuse pas les fameux soca bogle mix qu’il a eu le loisir de découvrir au cours de son service militaire en plein coeur de la Yougoslavie à feu et à sang.

7 Les amours perdues (Elysian Fields)
Pourtant, rien ne le prédisposait à cela. Etienne BARGUY est né à Huntington Woods, une ville située dans l’État américain du Michigan. C’est le 6117ème habitant. Alors qu’il était encore nourrisson, sa mère et sa sœur Bessie quittent son père et vivent sur la route, travaillant d’un champ à un autre pendant plusieurs saisons avant de s’établir à Memphis chez un certain Charles Spencer. Spencer vit alors avec sa femme et sa maîtresse et les enfants de chacune d’entre elles. Bien qu’aucune tension n’ait été relatée entre les deux femmes, la mère de Etienne quitte la maison des Spencer sans ses enfants. Etienne vit à Memphis chez Charles Spencer jusqu’en 1996 date à laquelle le caractère obstiné de Etienne convainc son hôte que la présence de sa mère pour l’élever s’avère nécessaire. Noir rock…

8 Construção (Chico Buarque)
Abandonné, seul et désespéré, il entreprend alors de rejoindre le Brésil en vélo, sa seule fortune.

9 Swellheaded (Burnig Spears)
Après plusieurs crevaisons et moultes péripéties, il se retrouve finalement apprenti-gardien de zoo à Kingston. Le seul de l’île.

10 Insect are all around us (Money Mark)
Son travail consistait à surveiller le comportement des animaux pendant la nuit. Parfois, le son des insectes tropicaux était tellement assourdissant qu’il était contraint de porter un casque stereo diffusant toutes sortes de radios locales.

11 Number game (Radio Pyongyang Original)
Sa préférée : Radio Pyongyang Kingston (RPK). Ainsi donc, il fallait que l’inspiration initiale, le souffle premier, la matrice, ce qui était et ce qui serait, tout cela lui vienne sous la forme d’une romance nord-coréenne improbable. Enthousiaste, il fonde la Korean Friendship Association (KFA) dont la devise est “See things as they are”.

12 Il pleut sur la gare (Brigitte Fontaine et Areski)
Sous la pluie, seul dans le vaste parc, il écoutait aussi souvent TSF : Scott Joplin, James P. Johnson, l’Original Dixieland Jass Band, Jelly Roll, Kid Ory, Sydney Bechet, Louis Armstrong, Duke Ellington, Count Basie, Glenn Miller, George Gershwin, Areski, Cole Porter, Richard Rodgers, Tin Pan Alley, Coleman, Hawkins et Lester Young, Charlie Parker, Dizzy Gillespie, Thelonious Monk, Les four Brothers de Jimmy Giuffre, Lennie Tristano Miles Davis, Gil, Art Blakey, Brigitte Fontaine, Horace Silver, Sonny Rollins, Bill Evans, Charles Mingus, Oscar Peterson, John Coltrane…

13 Hell of a Hotel of Harm (C.R Avery)
Rongé par l’ennui, il convie des musiciens à de grandes soirées afin de pouvoir améliorer son flow cytoplasmique. Rapidement, le tout Kingston afflue à ses soirées ; il révolutionne le Sound System.

14 Step Off (ESG)
Dépassé par les événements, il fuit Kingston vers Marseille en 1998. Step Off. Puis, rencontre de Polly JOHNSON dans un bar glauque du quartier Saint Charles, “le rie jaune”. Une passion fulgurante pour cette femme inconnue le conduit à Paris, rue Saint Jacques, dans le quartier latin.

15 Yello-Bostich (Mantronix)
Son voisin, l’animateur radio célèbre Laurent COMINIARI, le sollicite en vue de son embauche lors du rachat de TSF par le groupe FG. Etienne BARGUY décide alors de monter sa propre radio : Radio Pyongyang Paris (RPP). Cependant, bien qu’actionnaire principal, il a toujours souhaité conserver le statut de camarade salarié, conformément au désir de son Grand Leader, Président éternel, Kim Il-Sung, le cher dirigeant qu’il vénère tant.

16 Qui m‘aime ne me suive pas (Pascal Parisot)
Le travail de Etienne BARGUY consiste à relever le courrier, établir une compatibilité précise, apporter le café, et accueillir les invités. Cependant, au fil des ans, il developpe une personnalité complexe et inquiétante. Polly se lasse. En vain, il tente de la garder auprès de lui, en vain les attentions charmantes, en vain les menaces, en vain les colères, en vain les gâteries …

17 Les nuits d’une demoiselle (Colette Renard)
Polly JOHNSON part subitement en Corée du Nord afin, selon la concierge de l’immeuble, Josette RATOR, “de vivre sa vie de demoiselle”.

By Kev & Raph.