Tags

Related Posts

Share This

Bernie Madoff : mon dernier journal

Traduit de l’américain par Bernard-Henri Levy

1. Papier Tigre – office hours
Au moment où je vous écris, la bourse se ramasse sévère. C’est tout sauf une bonne nouvelle. Tout mon petit empire se lézarde, ça sent la vautre. Je regarde ces courbes, irrémédiablement attirées vers l’abscisse des graphiques. Combien de temps ? Combien de temps avant que tout le monde ne se rende compte qu’à force de croquer dans les 10% par an, on finit par tomber sur un énorme bobard. Mon énorme bobard. Et a ce stade, c’est pas vraiment un tendon de poulet ou un pépin. C’est un plutôt un fémur. Machinalement, je vérifie l’état de mes serrures, imaginant les pires scénarios. Une nuée de gens ignorant la logique du pas japonais piétinent mes parterres de pétunias, frappant à ma porte. Une goutte se forme sur ma tempe, repère la descente du nez, et s’écrase par terre.

2. The kills – good night bad morning
Je me rends au country club. J’ai intensifié ma présence ces dernières semaines dans cet espace coquet, noyé sous les palmiers, sentant que le vent qui tourne pourrait me rendre l’accès à ce lieu plus difficile. Ma rougeur de teint n’est pas nécessairement liée à l’alcool. Elle est au moins autant liée à mes sorties en mer pour la pêche au barracuda qu’a mes dérapages contrôlés au bar du country. Mon fils aîné m’appelle. Je commande un manhatan. Il laisse un message, vaguement menaçant.

3. M.I.A – paper plane
J’ai une sacré gueule de bois, genre congrès de forgeron. J’ai déconné hier soir au country club. Je ne disais jamais non à tout ce que l’on me tendait, comme aimanté par les plateaux en inox sur lesquels se déhanchaient les coupes de champagne. Mon fils m’a encore appelé, le cadet cette fois. De quoi il se mêle le petit dernier, je lui ai toujours rendu la vie plus agréable qu’elle ne l’est dans les faits.

4. Sonic Youth – kool thing
J’ai encore déconné hier. Je me suis rendu, malgré moi, à ce pince-fesse organisé par quelques aristos bienveillants qui visiblement croient toujours en mes capacités de faire décoller leur patrimoine. Faudrait peut-être que je commence à brider les rabatteurs. Toujours est il que le verre de Rye Bourbon que je me suis envoyé était sans doute celui de trop. Il était minuit passé. Un Allemand s’est présenté à moi en me serrant la main et en se présentant amicalement. « Volker ». J’étais bourré. Je l’ai appelé Voltaire toute la soirée, en lui faisant le coup du candide et en finissant par beugler dans une salle quasi vide « mon truc à moi c’est la littérature, demandez à Voltaire ». Samantha m’a fait sortir discrètement. Pendant que les étoiles défilaient au-dessus de la mazeratti, je pense à mes fils.

5. RZA – Slow grind african
Je n’ai même pas eu besoin du regard noir de Sam pour me remémorer les exploits dont j’étais le héros hier soir. De mon lit, je reconstitue brièvement le film sans trop insister sur les détails. L’altercation avec le disc-jockey, qui refusait de jouer pour moi la macarena, m’assèche le palais. « mais tu sais qui je suis, hein, tu sais quand même qui je suis ??? » résonne dans mon crâne. Confus, je me rendors, ignorant le peignoir que l’on me tend.

6. Devotchka – new world
Aujourd’hui je fais une pause. Pas de bibine, pas de cigare, pas de country club et encore moins de bureau. J’ai ouvert le journal, on y parle de tout et de moi. On parle du système, de Ponzi, des rabatteurs, de Spielberg. Il sort un film ?

7. Raoul Sinier – wonderful bastard
Elle a pas la frite Amy Winehouse. Ça va pas fort. Et Britney ? c’est mieux, mais qu’est ce qui nous dit qu’elle ne va pas replonger. Je me connais, je me connais trop bien pour savoir que je ne me raserai jamais le crâne. J’ai passé l’âge pour ces conneries.

8. Nine inch nails – Echoplex
Deux personnes ont sonné à ma porte ce matin. Ils se sont présentés poliment, me montrant leur mandat. Ils m’ont posé un bracelet électronique et ils sont repartis. Pas un mode d’emploi, pas d’instructions. ET C’EST MOI QUI LES CHANGE LES PILES, HEIN ??? Ils pourraient faire un effort sur la conception de ces objets. La fonctionnalité ça a du beau, mais j’en fais quoi de ce bracelet ? Je le planque sous ma chemise pour le moment.

9. The ex – gentlemen
J’ai mon bracelet depuis deux jours. Complètement waterproof. Ça gratte un peu. Je lis beaucoup la presse. J’y vais mollo sur la picole et je carbure au diabolo. L’orage est passé. Je songe à arrêter ce journal. Ma femme m’encourage à continuer. Je sens presque de la pitié partout, surtout dans son regard.

10. These new puritans – Elvis
Je n’ai pas encore évoqué les longues entrevues avec mes avocats. Je crois que ça n’est pas vraiment un sujet en soi. C’est complètement implicite. En tout cas j’en ai pris des bons. Mais ça ne changera rien.

11. DJ MUJAVA – township funk
Les journaux rapportent l’hypothèse suivante : Je propose à mes fils un deal. Ils me dénoncent, je me rends, tout le monde est hors jeu. Sauf moi bien sur. Un dernier sursaut du taureau, un ultime acte d’héroïsme familial. Foutaises. Ils m’ont vendu sitôt que la presse s’est énervée, que les comptables ont pris la tangente, que les agences de notation sont passées du jaune au rouge. Que les choses soient claires: Il n’a jamais été question d’héroïsme, et il n’est plus du tout question de famille.

12. We Have Band – Hear it in the cans (DIY version)
Je passe ma journée sur EBay. Je pense à vendre des trucs, mais je m’intéresse surtout à ce qui s’achète. Virtuellement, j’ai plus un caillou, mais je fais comme si.

13. El guincho – antillas
Le country club a suspendu mon adhésion, Spielberg me menace publiquement. Ma femme…Ma femme agit bizarrement. Dans mes rêves les plus fous, elle s’inscrit sur meetic et chope le numéro de portable d’OJ Simpson. Ça me rassure un tantinet. Parce que du côté d’OJ, ça va pas fort non plus.

14. Animal collective – Loch Raven
Tout s’écroule ?

15. Dan le Sac Vs Scrobius Pop – development
Je vends mon loden vert à un type de Virginie, qui s’est fait une spécialité à se remplumer en plumant du yuppie à la dérive. J’ai failli retirer mon article lors de la dernière minute de l’enchère. Ce que le règlement interdit. J’ai laissé filer.

16. The Tings Tings – great DJ
Il pleut. Je m’emmerde. Le téléphone ne sonne plus et je vérifie si mon fax est bien branché.

17. Gablé – Drunk Fox in London
Les plaintes s’accumulent sur le bureau du juge. Médiatiquement, je talonne Obama, mais je me fais plombé comme Palin. Tout s’écroule.