Well, Have a Nice Day Jan18

Tags

Related Posts

Share This

Well, Have a Nice Day

Pas de thématique, ni de longs discours, pour ce coup d’essai. Juste la compile d’un gars qui vient de déménager et qui est retombé sur quelques bombes en faisant ses cartons (+ deux ou trois trucs que j’ai écouté en boucle en 2009).

1. Steve Reid Ensemble – Welcome
Quoi de plus éloquent que ce « Welcome » pour démarrer ma sélection ? Ce titre du Steve Reid Ensemble a été enregistré sans le Steve Reid Ensemble, mais avec Isa Kouyate au chant et à la kora. Une parenthèse que vous retrouverez sur l’album « Daxaar », sorti en 2007.

2. Pharoah Sanders – Astral Traveling
À 20 ans, je rêvais d’avoir mon appart, non pas pour voler de mes propres ailes, mais pour pouvoir écouter « Astral Traveling » à fond, dans le noir et en fumant des clopes. J’ai réalisé mon rêve ! Grâce à Pharoah Sanders, je suis aussi devenu jazz addict.

3. Pharaohs – Tracks of My Tears
Probablement le n°1 du Top 2 des chansons que je siffle sous la douche (avec « Question de feeling » de Richard Cocciante). C’est un tube de Smokey Robinson, mais je préfère cette version des pharaons de l’afro-jazz-funk.

4. Al Johnson – I’ve Got My Second Wind
Que dire de ce morceau, à part qu’il a fait basculer ma vie ? Avant 1994, la soul se résumait pour moi à Marvin Gaye et Aretha Franklin. Et puis Big Cheese Records est arrivé et a sorti la compilation « The Smoocher ». Dessus : des noms comme Willie Hutch, Betty Wright, Solomon Burke, Shuggie Otis, Donny Hathaway et donc Al Johnson. Tout un monde s’ouvrait à moi et je n’ai toujours pas fini de l’explorer.

5. King Errisson – Well, Have A Nice Day
J’en ai presque oublié les bonnes manières : « bonne journée, les amis ».

6. Dave « Baby » Cortez – Happy Soul With A Hook
Et dire que je viens seulement de découvrir ce classique absolu ! Merci Mr Bongo de m’avoir permis de combler cette lacune, en sortant ta Latin Beats Boxset. Depuis, je me suis rattrapé puisque je dois l’écouter au moins dix fois par jour.

7. The Art Blakey Percussion Ensemble – Cubano Chant
AB Productions c’est tout de suite mieux lorsque ça signifie Art Blakey Productions ! En plus d’avoir révélé plusieurs générations de musiciens grâce à ses Jazz Messengers, le batteur a exploré les rythmes africains et afro-cubains, à travers une série d’albums mythiques. Ce « Cubano Chant » est tiré de l’envoûtant « Drum Suite ».

8. Blakroc – On the Vista (feat. Mos Def)
Déjà sept morceaux sur ma compile, et pas de hip-hop ? L’erreur est réparée avec l’une de mes claques du moment le featuring de Mos Def sur l’album de Blakroc, la réunion des rockeurs de Black Keys avec la crème des rappeurs américains.

9. Charizma & Peanut Butter Wolf – Methods
Le rap, c’était mieux avant ? Le débat est ouvert. En tous cas, moi, j’ai une tendresse particulière pou les flows et les prods d’antan.
10. Clutchy Hopkins – 3-14
On ne connaît toujours pas la véritable identité de Clutchy Hopkins (les noms de Shawn Lee, MF Doom ou Cut Chemist ont été avancés). En revanche, on sait le principal, ses instrus funky et minimalistes sont d’une efficacité redoutable.

11. Courtney Pine – Tryin Times (Peshay Remix)
Qu’il est loin l’âge d’or de la drum’n’bass ! Cette époque est passée tellement vite, que j’éprouve sans cesse le besoin d’y revenir. À la base, « Tryin Times » est une chanson de Donny Hathaway.

12. Andy & the Bey Sisters – Feeling Good
Avant de découvrir cette interprétation de Feeling Good par Andy and the Bey Sisters, je ne pensais pas qu’il était possible de rivaliser avec les versions de Pat Bowie et de Nina Simone. J’avais tort.

13. Pat Bowie – What Is This Thing Called Love ?
Pat Bowie, justement, fait partie de ces artistes dont j’ai cherché les albums pendant des années. Jusqu’à ce qu’un obscur label, « Jazz Beat », ne rassemble récemment ses deux seuls disques en CD. Le résultat est à la hauteur de mes rêves les plus fous.

14. The Dramatics – In The Rain
Rien à dire ! J’écoute cette ballade soul depuis une dizaine d’années et je la trouve toujours aussi belle.

15. Homecut – I Don’t Even Know (feat. Corinne Bailey Rae & Soweto Kinch)
La déferlante dubstep ne doit pas nous faire oublier que la Grande-Bretagne continue d’abriter des producteurs de hip-hop inspirés. Homecut est l’un d’entre eux. Il nous propose ici une rencontre réussie avec la soul sister Corinne Bailey Rae et le saxophoniste et rappeur Soweto Kinch.

16. Michael White – The Blessing Song
Ma mère aurait rêvé que je joue du violon. Pour me convaincre elle aurait dû commencer par me faire écouter cette bénédiction de Michael White. Ce musicien toujours actif s’est illustré aux côtés de McCoy Tyner, Wes Montgomery, Joe Henderson et Sun Ra.

17. Brian Eno – By This River
Rien à voir avec le reste de ma sélection ? Et pourtant cette douce mélodie m’émeut autant que n’importe quel classique de la black music.

18. Karl Bryan & Count Ossie – Black Up
Enfin, il faut chercher du côté de la Jamaïque pour découvrir cette rencontre entre Karl Bryan, un saxophoniste malheureusement trop peu enregistré et le percussionniste Count Ossie, une figure majeure de la musique rasta. Ce n’est qu’un au revoir…

 

Chope moi