Dr. Manolito presents The incredible Edgar sound Avr18

Tags

Related Posts

Share This

Dr. Manolito presents The incredible Edgar sound

Salut à tous,

Ca y est, une semaine après la compil de Bruno, le printemps semble bel et bien arrivé. A cette occasion, je vous propose une compil parée pour les petits réveils à la campagne, un doux soleil s’immisçant entre les persiennes, pour les ballades à vélo au bord de la mer (ou en vélib au bord de la Seine) et les tout premiers piques-niques (on garde quand même le pull). Comme le suggère la photo, cette compil est aussi le fruit d’écoutes nocturnes auprès d’Edgar, jeune mélomane de 2 mois et demi…

01. Shearwater – Meridian
02. Musée Mécanique – Two friends like us
03. Leisure Society – A short weekend begins with longing
04. Kings of Convenience – Winning a battle, losing the war
05. Broken Bells – Vaporize
06. Beach House – Norway
07. Midlake – Small moutain
08. Fotheringay – Nothing more
09. Alexi Murdoch – All of my days
10. Fleet Foxes – Mykonos
11. Teenage Fanclub – The concept
12. Pete Dello – Madam chairman of the commitee
13. Bob Dylan – North county blues
14. Neil Young – Nowadays Clancy can’t even sing
15. The XX – VCR
16. Dark Night of the Soul – Revenge
17. The Flaming Lips – The great gig in the sky

01. Shearwater – Meridian

On s’extrait du sommeil en douceur (probablement d’un rêve d’aventures africaines…) avec ce titre de Shearwater issu de leur album Golden Archipelago. C’est le premier d’une série de morceaux « dream pop » de cette compil. Ce courant résurgent se développe principalement sur la côte Ouest, mélange pop psyché, folk avec une touche électro. Références : Spacemen 3, Cocteau Twins ou Galaxie 500. A l’évidence Shearwater puise aussi chez Nick Drake et Leonard Cohen notamment sur Meridian.

02. Musée Mécanique – Two friends like us

Toujours dans cette nouvelle famille dream pop, je demande les petits derniers : Musée Mécanique (nom étrange pour un groupe californien, emprunté à un lieu culturel dédié aux automates à San Francisco). Sons et thèmes mélancoliques s’enchaînent le long de ce premier album comme ici avec Two friends like us.

03. Leisure Society – A short weekend begins with longing

Ca y est, le soleil perce à travers les arbres et il est l’heure de sortir dans le jardin au son de The Leisure Society (que vous a fait découvrir Chamayouhou il y a deux semaines). J’en remets une couche pour notre plaisir à tous.

04. Kings of Convenience – Winning a battle, losing the war

On enchaîne avec nos norvégiens préférés, exceptions parmi leurs compatriotes bucherons, les Kings of Convenience qui se prennent encore et toujours pour Simon & Garfunkel. Il s’agit d’une maladie tenace mais bégnine.

05. Broken Bells – Vaporize

Petite sucrerie de ce printemps 2010, le nouveau projet du génialissime Danger Mouse, cette fois-ci avec le chanteur des Shins James Mercer (déjà présent sur le précédent projet Dark Night of the Soul dont je ne résisterai pas à vous remettre un titre un peu plus loin, après celui qui ouvrait ma dernière compil). Bref, ça s’appelle Broken Bells et vous allez l’entendre souvent (surtout the High Road). Là on écoute Vaporize. Notez le riff d’orgue Hammond, yeah !

06. Beach House – Norway

On retourne pour un titre à la dream pop avec les excellents Beach House qui ont déjà deux albums au compteur, vaporeux à souhait comme ce Norway.

07. Midlake – Small moutain

Allez, on passe maintenant à du folk plus classique, un peu rock et très inspiré de groupes anglais des 70’s avec le nouveau disque de Midlake. Ceux qui connaissaient leur album précédent the Trials of Van Occupanther auront sûrement été un peu déroutés par ce disque plus compact, moins original et sonnant presque comme un exercice de style (cf titre suivant). Mais après plusieurs écoutes on apprécie une grande profondeur née d’un travail minutieux sur la chaleur du son et des arrangements, qui confère à Midlake un statut de groupe majeur dans la nébuleuse folk-rock US.

08. Fotheringay – Nothing more

Fairport Convention et leur « side-project » Fotheringay : voilà qui sont les maîtres de Midlake. Difficile de choisir un titre pour illustrer leur recherche sonore et thématique chez Sandy Denny & co mais Nothing More est bien représentatif.

09. Alexi Murdoch – All of my days

Toujours du folk, plus épuré, avec Alexi Murdoch. Avouez qu’aux premières notes de guitare on jurerait entendre Nick Drake. La voix ressemble aussi, bien qu’on ne ressente pas la même fragile innocence. A noter que l’album d’Alexi Murdoch constitue la bande son du plaisant film Off we go.

10. Fleet Foxes – Mykonos

Bon, je craque : voici Mykonos des Fleet Foxes, énormissime titre issu du maxi Sun Giant. Spéciale dédicace à Mr. Chamayouhou qui a pris sa claque avec moi à l’Olympia en 2008.

11. Teenage Fanclub – The concept

Un petit Teenage Fanclub, pour le plaisir, ça faisait longtemps. Un mystère : comment autant de bon goût musical (Big Star, les Byrds, vive les Rickenbackers !) peut-il s’opposer à un tel manque de discernement graphique ?

12. Pete Dello – Madam chairman of the commitee

On continue avec une triade de grands songwriters en commençant par le méconnu Pete Dello dont les mélodies simples donnent à ces compositions un naturel de comptines pour enfants. Je recommande à fond tout l’album (comme pour Teenage Fanclub, ne pas s’arrêter à une pochette fort rebutante).

13. Bob Dylan – North county blues

Sur ce titre poignant Bob Dylan se fait le porte parole des mineurs de Virginie. Ironiquement, le prix du pétrole élevé rend l’extraction du charbon à nouveau rentable, et les morts dans les sous-sols appalachiens font à nouveau les gros titres.

14. Neil Young – Nowadays Clancy can’t even sing

Troisième calibre, Neil Young ici à ses débuts (1968) en concert solo, juste avec sa guitare. Cette année le père Noël a été gentil avec moi et m’a apporté le premier (et pour l’instant seul) volume des ô combien attendues Neil Young Archives. Huit disques, pas mal d’inédits et trois live magiques comme celui-ci à Sugar Moutain. On s’offre une version acoustique de Clancy can’t even sing qui paraîtra sur le premier album de Buffalo Springfield.

15. The XX – VCR

Après ces batifolages champêtres retour à la maison pour se mater un petit film sur le VCR avec the XX.

16. Dark Night of the Soul – Revenge

Et on termine avec l’excentrique Wayne Coyne, chanteur des Flaming Lips, d’abord sur un titre de Dark Night of the Soul…

17. The Flaming Lips – The great gig in the sky

… et sur un extrait de la reprise intégrale de Dark Side of the Moon. C’est bon Wayne, tu peux enlever les doigts de la prise.

Allez, bises à tous et bonne semaine.

Dr. Manolito

Chope moi

 

Chope moi