Tags

Related Posts

Share This

Une compile de père de famille

 

Chope moi


par JSB

Rien. Nada, keutsh. La page blanche. Pas le début d’une idée, d’une trame, d’un thème pour ma compile. Je vois mon nom sur le programme de compilfight, c’est très bientôt, et rien ne vient. Quand j’essaie de m’y mettre, je suis aussi fébrile qu’une charnière Zubar-Mexès. J’ai la tête tellement cramée qu’au moment où je vous parle, je suis en train de regarder Masterchef à la télé. Et même je m’identifie au stress des candidats au moment où on leur dit qu’ils ont une heure pour faire un plat avec du maquereau et du chocolat et qu’on fait des gros plan sur leur tête qui exprime sans ambiguité possible le désarroi et la perplexité. Quand le frangin Demorand dit “il vous reste 15 minutes”, j’ai l’impression qu’il m’engueule parce que j’ai pas encore fait ma compile et que c’est bientôt.
Alors du coup, comme Anthony quand il panique parce qu’il sait pas faire le maquereau, je retourne aux fondamentaux, je vous fais une cuisine de “père de famille” ou “du terroir” comme ils disent les jurés. Que des valeurs sûres, et une mise en sauce un peu grossière.

Mayer Hawthorne – Your Easy Lovin’ Ain’t Pleasin’ Nothin’
Sam Cooke – (I Love You) For sentimental reasons
Mayer Hawthorne est formidable. Il a fait un album parfait, sans déchet, posé à côté de la platine depuis presque un an sans jamais avoir le temps de réintégrer l’étagère, rapport à ce que j’adore le dique, madame wigga aussi elle adore le disque, et ses copines aussi, et Chamayouhou aussi, et même Fatalis dans son chateau des Carpates sous l’orage si on lui faisait écouter il dirait Mayer Hawthorne est formidable. En plus les photos de la pochette sont très belles. Et encore en plus en concert c’est joyeux, gai, frais, brillant. D’ailleurs madame Wigga après elle a acheté le t-shirt, qui est très beau aussi, et qui lui va très bien.
Alors, juste pour qu’il prenne pas la grosse tête, je mets une chanson de Sam Cooke juste après, pour qu’il bosse encore un peu Mayer.

Tabu Ley Rochereau with African Fiesta- Maria Lola
Kuta Fripong and his Cubanos Fiestas – Kyenkyen Bi Adi M’Awu
Lever Brothers Gay Flamingoes – Egbi Mi O/ Black Man’s Cry (medley)
Compilez, décompilez, recompilez. Plusieurs labels se tirent la bourrent depuis deux-trois ans pour savoir qui c’est qui fait les meilleures compiles afro. Parmi celles qui ont chez moi le meilleur ratio temps passé sur la platine/temps passé sur l’étagère, le double Rumba on The River – Congo 1950s-1960s (analog africa), le Ghana Spécial – Modern Highlife Afro-Sounds and Ghanaian Blues 1968-81 (Soundway), et l’improbable Black man cry (Nowagain/Stones Throw), à qui on attribuera un bonus “nom de groupe” pour les Lever Brothers Gay Flamingo. Bon après c’est vrai que si vous aimez pas les steel drums vous pouvez avancer de quelques minutes. Mais j’ai hâte d’entendre les prods que Madlib ne manquera pas de faire avec ce morceau. Pour Guilty Simpson par exemple, ça irait bien.

Raphael Gualazzi (Gilles peterson Mix) – Reality and Fantasy
Nas and Damian Marley –
Friends
Pépère pour pépère, on peut bien en piquer une à Nova. Juste une. Pour pas exagérer, de l’album de Nas et Damian Marley qui m’a sauvé les matins difficiles des derniers mois, on va pas mettre le tubesque As we enter, mais ce Friends fera très bien l’affaire.

Kero One – The Vibe
Fashawn – Hey Young World
Galactic with Chali 2na – Think Back
Toujours tranquille. Gestion de père de famille. Du CAC40 et des obligations monétaires. Kero One, un morceau que j’écoute presque tous les dimanche (va savoir pourquoi le dimanche matin j’écoute toujours les mêmes trucs : My favorite things de Coltrane, ce morceau et deux trois autres d’une vieille compil appelée nu hip-hop, et Cypress Hill, mais bon vous vous en foutez hein). Fashawn, une valeur montante de la scène hip-hop US, qui nous à fait un album doux, funky, mélodique, varié et engagé. Et la fanfare de Galactic avec Chali2na (le grand de J5, celui qui quand en concert il lançait son flow sa grosse voix faisait toujours frémir la salle et ça devait pas mal énerver les autres MC que ce soit toujours le même qu’on applaudisse mais bon Jurassic5 c’est fini alors ça sert à rien d’y penser), ça peut pas rater.

Abraham Inc- Moskovitz Remix
El hiro de la cumbia – Para Bailar Remix
Nim and Maestroshao – Anticumbia
J’ai découvert David Krakauer récemment. A cause que quand il est écrit « clarinette », ou « Klezmer », je lis pas la critique ou le blog ou la pochette de disque ; à fortiori quand il est écrit les deux. Heureusement David Krakauer il fait aussi des disques avec un rappeur (soCalled), du coup je lis, et je deviens moins con. Et quand je passe ce morceau en soirée, dans 100% des cas (enfin, 2 sur 2 quoi) y a un mec qui vient et qui dit “oh c’est David Krakauer ? Génial” et il repart danser.
Sinon la cumbia aussi c’est bien pour danser. Par exemple quand au milieu d’un set hip-hop y a une meuf branchée avec des super lunettes et un sourire qu’elle veut gentil mais qui reste condescendant qui vient te demander “t’aurais pas un truc plus ethnique?”’ (véridique), et ben si tu lui mets de la Cumbia elle est contente la meuf branchée. Et moi aussi, ma foi. La cumbia pour faire joli sur les compiles, c’est Quantic, d’accord avec Chamayouhou et Nova. Mais la cumbia pour danser, il vaut demander au fils de la cumbia. Ou aux mix de Zizek (pas le philosophe hein, le DJ).

Turzi – Bombay
Trunks – Quiet Cat
J’aime mes amis de compilfight. Merci à jay-why de m’avoir fait persévérer dans l‘écoute de Turzi. Merci à effixe de m’avoir emmené au concert de Trunks, avec la belle Laetitia Sheriff et le grand Florian Marzano.

The Budos Band – Black Venom
Skip James – Sick Bed Blues
The Budos Band, ça fait plusieurs années que je leur tourne autour. Genre je sais que je vais bien aimer, mais bon ça va leurs disques vont pas disparaître, et il y a toujours un truc qui leur passe devant dans la liste d’achat ou d’écoute. Jusqu’à samedi dernier. Et bon ben comme prévu, c’est parfait. Comme Skip James, mais ça on le savait déjà, on prend pas de risque.

allez, des biz

JSB

 

Chope moi