From Amsterdam to Napoli by TomDaCat Oct25

Tags

Related Posts

Share This

From Amsterdam to Napoli by TomDaCat

 

Chope moi

Vous me direz, tu ne pousses pas très loin cette fois? Oui maîtresse, mais j’ai pété mon disque dur et perdu 120 Go de musique donc j’ai une excuse et puis ya quand même un thème 100% (ou presque) covers, revisites, remixes, reprises et autres mashups… Et ça, c’est pas du pâté!

Pour ce voyaginho je me suis fait aider de Momo Master Flash et Dj Fat Wan. Ce qui n’est pas rien quand on y pense. Donc voilà, j’accroche l’hôtesse au plafond, elle couine un peu, je déverrouille les freins et enclenche la première. Accrochez vous à la perruque du voisin et éteignez la lumière. On est ça y est…

1. David Bowie – Port of Amsterdam

On commence par une magnifique réintrerprétation traduite du magnifique Port d’Amsterdam de Jacques Brel. C’est pas une super nouveauté mais je redécouvre à chaque fois le génie et l’avant-gardisme de ce fantastique artiste Anglais.

Donc sans surprise, on part d’Amsterdam si vous n’aviez pas compris.

2. Moriarty – Enjoy the silence

Que dire, que dire… ce morceau est brilliant. la version dans la cathédrale de Belfort (je crois) est complétement surréaliste et ésotérique.

J’adore cette reprise humble et en même temps pleine de volupté. A la prononciation de ‘Depeche mode’ l’hôtesse de l’air tombe dans les pommes.

3. Joe Strummer and the mescaleros – Redemption Song

L’emblématique chanteur des Clash revisite (avec ses copains les buveurs/fabricants de mezcal) la sauce jamaïcaine classique du chef Bob, Marley de son nom, la chanson de la rédemption. Quand on a la classe on ne manque pas ce genre de rdv. Big up!

4. Clare and the reasons – That’s all

Forcément quand tu es pas connu, c’est facile de faire des reprises et en conséquence aisé de prétendre revisiter un morceau. Bah la demoiselle et ses potes ont fait ça très bien. Original, enfin moi je trouve et puis de toutes façons vous pouvez pas faire next. Gniarf, Gniarf, Gniarf…

5. Rachid Taha – Rock El Casbah

C’est comme par magie que l’hôtesse refait surface en entendant cette version des Clash…. Comment dire, même si je n’aime pas le personnage, il est sacrément bien entouré et cette version est quand même très sympa. Il a traduit les paroles pour garder le sens, c’est bien, non?

6. Salamat – Mambo el Soudani

Ahh bah voilà, on va vers d’autres choses ça suffit les revisites des vieux morceaux. Oui, mais paye ton respect à ces vieilleries qui font toutefois notre culture musicale. Revenons à nos petits derniers, une chouchoukha de musiciens nord-africains enregistrent en Egypte en 1993 ce Mambo façon harissa.
7. Orlando Julius – Disco Hi-Life

On reste en Afrique avec un courant ayant donné naissance à l’afro-beat, le hi-life Ghanéen. Cette version n’est qu’un remix de l’original orchestré par son créateur lui-même. C’est mon morceau chouchou, mon track fétiche, my song chéri…
8. Vaughan Mason and Crew – Bounce, Rock, Skate, Roll

Ce n’est pas un remix mais il allait bien là ce morceau. Je ferme les yeux et je me voit patins aux pieds à l’équivalent de la main jaune américaines habillé avec les habits de mon petit frère (que j’ai pas) et cette belle coupe afro qui me va si bien.

Ce titre est issu de la BO du film Roll Bounce à voir absolument.

9. Funky 4+1 – That’s the joint

On reste aux US avec cette version de funky four plus one – that’s the joint qui est d’ailleurs assez proche de l’originale. Mais c’est quand même une bombe car c’est un des premiers groupes de Rap du fantastique label Sugar hill records.
10. Sugar Hill Gang – Rapper’s delight

(quel enchaînement…) à l’ancienne façon Stansmith aux pieds, j’ai demandé le sugar hill gang avec le rapper’s delight. cette version encore plus revisitée que revue et ce qu’on peut appeler le premier Mashup.

11. Dj Dolores – A Espuma Dos Dias

Allez on embarque pour un petit tour par le Brésil, vous savez que je peux pas résister. C’est mon péché mignon et puis quand même, quand on parle de reprise la culture musicale brésilienne en est débordante. Premièrement, parce que les standards brésiliens sont repris et repris encore et encore car, minimum, ils déchirent. et deuxièmement parce qu’au Brésil la pop appelée MPB (Musica Populare Brasileira) est fournie de millier de titres « occidentaux » (pour faire cours) en version brésilienne. Ceci est une revisite de l’écume des jours de Boris Vian.

12. Bossacucanova – Samba da minha terra.

Bah tiens justement, on en parlait. ces petits génies (je recommande l’album chaudement (Uma batida diferente) revisite le grand classique de Joao Gilberto en electro.
13. Tal M. Klein – Houston Brownwater Moccasins

Ce Dj et producteur originaire de SF a réussi à nous bluffer avec son morceau. On croierait que c’est une reprise, mais en fait non. Et c’est pas plus mal comme ça.
14. Bah Samba – Let the drums speak

Ceci est une version sympatique de Phil Asher de Restless Soul. Ils y ont ajouté un band connu sous le nom de the Fatback Band que je ne connaissais pas mais qui fait particulièrement bien son travail.

15. Bran Van 3000 – Astounded

Bon, là il y a du monde sur la corde à linge. Morceau original de Curtis Mayfield, repris par Bran Van 3000 et remixé par MJ Cole. Qui n’en veut. Très two step/Breakbeat je dodeline de la tête… pas vous?

16. Aeroplane – Paris

Mes petits chouchous de Friendly Fires ce sont fait… revisiter par Aeroplane, accompagné de leurs « copines » d’au revoir Simone. Version très surprenante, ça colle bien. l’originale se trouvait dans une précédente compile :

17. Almemegretta – Karmacoma (Napoli trip)

C’est mon autre coup de coeur du moment. Cette version de Karmacoma en italien est excellente. re-orchestration minimum et résultat très sympatique.

C’est sur ça que nous nous quittons (pour le moment). Nous espérons que vous avez apprécié et que nous vous reverrons très prochainement à bord. Tenez une petite serviette rafraichissante pour partir.

TomDaCat

 

Chope moi