In the Christmas Groove

 

Chope moi

Chers amis, sur la base d’une enquête exclusive, réalisée en aveugle auprès d’un échantillon représentatif de compilfighteurs, je suis en mesure de vous affirmer qu’en 2010 Noël sera Chet Baker, guitares rétros, et gay.
Saurez-vous retrouver kiamikoi sur cette playlist collective, qu’humblement nous déposons au pied de votre sapin ?

Chet Baker –  But not for me
Allez allez, et si cette année on essayait de pas mettre Franck au moment ou du foie gras, juste avant de manger Bambi ? Chet, voilà l’alternative idoine. Comment peut-on être a la fois aussi porno et dans l’esprit de noël, un peu comme si on faisait le repas juste vêtu d’un loup, mamie eyes wide shut, tranquille. Il reste du fromage ?

Otis Redding – White Christmas
Ce qui est bien chez Otis Redding, c’est que n’importe quelle balade un peu sirupeuse (d’érable) se met à sonner comme un vrai truc. Tu pourrais lui faire chanter du Marc Levy, ça ressemblerait à du René Char. Cette chanson qui dégouline dans la bouche de Bing Crosby, elle passe ici comme une petite douceur. Otis, champion du monde du gobage de flamby.

Wham – Last Christmas
Bon voilà je fais péter Wham, c’est pas si dégueulasse que ça.
Enfin ça n’engage que moi mais un peu bourré dans le salon, esquisser quelques pas dans les mocassins en peau de chamois pas loin du sapin qui clignote, ça peut le faire, non?
(non)

Elton John – Step into Chrismas
Allez, on met les pieds dans le plat de Noël. Avec entrain.

Philip Cohran : Frankiphone blues
Encore raté Franck, l’iphone c’est pas encore pour ce noël-ci, mais mamie t’a dégotté un joli piano à pouces à Chateau d’eau… Haha !

Marino Marini – Moliendo Cafe
Voilà, l’esprit de noel, pour faire plaisir à tout le monde, un doigt d’exotisme. Marino Marini, avec un nom comme ca on peut pas rater l’apéro.

Jorge Ben, ave anjos angeli
Earth, Wind and Fire, Evil
The Brand Nubians, Gang Bang
Une petite trinité qui dégringole des anges de jorge ben jor  vers l’enfer des gangs d’état  des Brand Nubian en passant par le mal selon earth wind & fire ou dans l’ordre : « ave anjos angeli » et son refrain potelé seraphim cherubim cherubim seraphim, « evil » et sa kalimba innocente jouée live en ’75 et « gang bang »  samplant l’entêtant  freddie’s dead ; this little joint goes out to those dedicated listeners who care to speak  their voice on the site whenever the fighters drop their weekly present, y’all know who you are ! Peace.

Paula – Paula Perry’s Jam
Ok, bon, c’est galère de trouver du rap de Noël. Là, au moins, vous avez les clochettes.

The Waitresses – « Christmas Wrapping »
Voici un tube de Noël direct des années 80 par The Waitresses, connus pour leur morceau génial « I Know What Boys Like ».

The Clash – Straight to Hell
Ouais, c’est ça les gars, c’est bien les filles. Allez-y, gavez-vous de dinde et de vinasse, achetez et recevez par palanquées des cadeaux inutiles dont on n’a ni vraiment besoin, ni même vraiment envie. Pendant ce temps, les « aciéries rouillent » et le père Noël distribue du Coca à Ho-Chi-min (Badgad/Kaboul/Kinshasa). Il y a aussi un truc sur la mère Noël qui s’occupe des drogués en Amérique mais là j’ai décroché. « Vous voulez chanter en choeur le refrain du blues amérasien ?' » Allez en enfer, bordel de merde.
(au passage le sample du « paper planes » de cette petite fouine de MIA).

The Spectrometers : anemic and a cat
A écouter en famille ; fera obligatoirement l’unanimité autour du sapin. Si ce n’est pas le cas, changez de famille.

The Wedding Present – Step into Christmas
Au moment du dessert, remettez les pieds dans le plat de Noël. En mode guitare punk cette fois.

Stephan Eicher spielt Noise Boys : miniminiminijupe
Pas gaté par papa noël cette année ? on a quoi dans les chaussons ? un dictaphone et un casio 4 touches ? fuck it… c’est déjà bien assez pour un morceau en mode miniminimini !

« Last Christmas » par Metro Station
Promis, c’est le dernier Noël que je passe sur last-christmas.com, à écouter à la chaîne des reprises de la rengaine de George Michael.

The Delano Orchestra – How to Care
Quand on vient de Clermont-Ferrand, les longues soirées à regarder tomber la neige au coin de la cheminée, on connaît : The Delano Orchestra compose la bande son idéale de votre hiver, en lorgnant ici un peu du côté des vastes forêts de sapins canadiennes hantées par Godspeed.

Chet Baker  – Almost Blue
Mais c’est quoi au juste un titre de Noël ? Faut-il vraiment entendre le tintement du traineau du ventru barbu ?  Pour moi, ce serait plutôt un morceau d’une douceur infinie qui pousse au recueillement et vous invite à vous pencher sur l’année écoulée. Alors moi, cette année, je vous poste Chet. Non pas le beau gosse des 50’s mais l’homme qui a roulé sa bosse, aux traits burinés et à la voix lessivée. Navré de vous plomber le réveillon.

Bonus
« Silver Bells » chanté par « The Baugham Family Singers »
Pour finir sur une note sucrée et douce, voici un morceau « homemade » par quatre garçons et leur père qui habite en californie (et qui sont sans doute jaloux de nos paysages neigeux !)

 

Chope moi