Pochette Surprise by Chamayouhou Fév21

Tags

Related Posts

Share This

Pochette Surprise by Chamayouhou

 

Chope moi

On est toujours pas vache chez Compilfight. Après vous avoir donné des conseils pour vivre dignement en société ou la recette pour changer de couleur de peau, on aborde aujourd’hui les grands secrets de la science. Visez plutôt !

Les pochettes cadeau de la boulange, celle qui nous narguaient a toutes les baguettes, qui nous faisaient de l’oeil à chaque fougasse. Certain jours bénits entre tous, si on avait le courage et la forme pour taper une belle crise on y avait droit. Pourtant reste une frustration, qu’est-ce que les filles avait dans leur pochettes qu’on avait pas nous ? Vous les filles est-ce que vous avez la moindre idée de ce qu’il y avait dans les pochettes des garcons.

Filles

Laura Nyro : I met Him on a sunday.
Nagat : Ana Bashak El Bahr
Dans les pochettes de filles yavait des histoires de filles, des manuels de défense contre les garcons, des potions d’envoutement, des trucs pour nous humilier, déjà. Laura Nyro file un ici un manuel et Nagat la potion. Laura Nyro est blanche et Nagat est née en 1936 spatrodingue ?

Dr. John : Iko Iko
The Bees : I really Need Love
Bonny Prince Billy &
On y trouvait aussi comme dans toutes les pochettes, des trucs débiles qui servent a rien mais qui font quand même de la joie. Un peu comme un cadeau Kinder ou cette reprise de Iko Iko par Dr John qui nous en fait une version blues façon nouvelle orléan. Pour the Bees c’est un peu la même chose avec une joie en forme de papillon des champs ! Parait que le premier album est encore mieux, j’irais voir pour vous. Parceque moi aussi je vous aime public adoré. En dernier morceau de bonheur inutile Bonny Prince Billy que je ne vous épargnerez jamais, pas même avec un groupe de Bluegrass appelé le Picket Line. Allez Bo, va chercher General Lee.

Daniel Johnston : Mind Movie
Mountain Man : Bufalo
Quelques petits trucs pour faire des films dans la tête, juste parce que c’est facile a cet age. Où l’on s’aperçoit que
1. Daniel Johnston a bien repris du poil de la bête et que son dernier album il donne presque envie de danser.
2. Que les filles de Mountain man elle se faisait le film ou elle pistaient le Bufalo, tranquille avec la moustache dessinée au crayon.

Stac : Balls Bounce
James Blake : Limit to your Love
On y trouvait enfin des trucs de filles qu’on saura jamais expliquer.

Garçons

MUSTANG : Apocalypso
Dans les pochettes des garcons il y a avait des voitures. Des cabriolets des années 60 pour rouler a toute bringue dans le désert avec Gavras qui filme. Ca c’est Mustang, le groupe électro de gelbique qui fait des fêtes au K-nal ou on va aller.

The Streets : Going to hell
Jay-Z : Big Pimpin
Dans les pochettes des garcons il y avait du hip-hop anglais croisé avec du rock de stade, pour être bien sur qu’on soit les maitres du monde. Le The Streets est nouveau, y compris ces étranges guitarres tellement vulgaire et bonnes à la fois. Le Jay-Z est moins nouveau mais ca fait toujours du bien.

Teaspoon & The Waves : Oh yeah Soweto
Souleance : Manana
JSB vous l’a expliqué 1000 fois dans les pochettes des garçons ya des trucs qui font de vous un Wigga.

Laura Nyro : Nowhere to Run
Parfois à l’usine ils se trompent, on retrouve des trucs qu’on penses être destiné au filles.Là c’est Laura Nyro. On kiffe.

The Doors : PeaceFrog
Dans les pochettes des garçons on trouve des choses qui vous font prendre pour une rock star, pousser les chevuex, prendre du whisky alors que la vodka s’est meilleur. Mettre des pantalons serrés en cuirs, des vrais mecs quoi.

Youn Sun Nah : La chanson d’Helène
On y trouve bien sur aussi des trucs de garcons qu’on saura jamais expliquer.