Tags

Related Posts

Share This

I Can Haz Hip-Hop ? vol. 2

Brothers and sistas, après le rap mainstream-pop de Chamayouhou, vous avez bien mérité un second volume de la série Icanhazhiphop.

1 – Eddie Russ – The Lope Song
2 – Mekalek – 2 nights ago
3 – Blu feat Chop and Fresh Lady – Part Time Suckas
4 – Speech Debelle – Collapse
5 – 1995 – La Flemme
6 – Evidence – It Wasn’t me
7 – Hassan McKey – The Note
8 – Bamboos Bros – When I Bleed
9 – Louis Jordan – Fire
10 – Random Axe – Monster Babies
11 – Superstar Quamallah and DeQawn – Get ‘Em
12 – Quakers – War Drums
13 – The Roots – Sleep
14 – Fatlip – Today’s Your Day
15 – The Dopplegangaz – Suppository
16 – J-Live – Great Expectations
17 – Mirel Wagner – Despair

Eddie Russ – The Lope Song
Soit, c’est pas un morceau de rap. Mais la semaine dernière, j’étais dans le magasin de hip-hop quand le vendeur a posé cette ré-édition Soul Jazz Records sur la platine. Avec mes congénères wigga qui zonaient dans les rayons, on l’a tous ajouté à la pile de nos achats.

Mekalek – 2 nights Ago
Pour démarrer vraiment une playlist hip-hop, un énorme beat et un bon « motherfucher » pour ouvrir le texte. On est dans le bain.

Blu feat Chop and Fresh Lady – Part Time Suckas
Speech Debelle – Collapse
Elle a à peine 20 ans, fille, petite, black, anglaise, s’habille en jogging XL. Pas les conditions idéales pour tout exploser dans le rap, Speech Debelle n’en a que plus de mérite. Sur scène, au point FMR, elle tient ses musiciens d’un petit doigt, la salle de l’autre, et défonce tout.

1995 – La flemme
1995, comme la date de l’apothéose d’un certain hip-hop. Des belles instrus, des paroles inspirées et drôles et tristes qui racontent la vraie life, tu vois.

Evidence – It wasn’t me
Un ancien de Dilated People, qui vieillit plutôt bien.
Hassaan McKey – The Note
C’est Appolo Brown qui produit l’album d’Hassaan McKey. Pour ceux qui ont suivi, c’est lui aussi qui produisait les albums de The Left et de Boog Brown sur le volume 1. My new god lives in Detroit.

The Bamboos – When I Bleed
Du rap pour comédie romantique. Le clip est formidable.

Interlude : Louis Jordan – Fire
Du hip-hop festif de 1957.

Random Axe – Monster Babies
Superstar Quamallah and DeQawn – Get’Em
Quakers – War Drums

Petit passage vénère. Random Axe, c’est un peu le « super groupe » à l’échelle de la scène rap de Detroit : Sean Prince, Guilty Simpson et Black Milk. Superstar Quamallah and DeQawn, c’est mon album hip-hop préféré en 2011. Le Quakers vient de sortir chez Stones Throw, et les tambours de guerre sont bluffants.

The Roots – Sleep
The Roots, le meilleur groupe du monde, a été victime de quelques tentations pop (i.e. le syndrôme de Chamayouhou) tout à fait discutables sur le dernier album. Mais ça, c’est bien.

Fatlip – Today’s Your Day
Perso, j’ai jamais pu résister à un featuring de Chali 2Na (ex J5).

The Doppelgangaz – Suppository
Disque trop beau, hyper varié, où tu galères à choisir quel morceau tu vas mettre dans ta compil.

J-Live – Great Expectations
J’aime bien J-Live. Il me file la pêche. Ca fait dix ans qu’il sort des bons disques de hiphop, tout en étant enseignant dans les quartiers. Et qu’il maintient, malgré tout, de grandes expectations.

Mirel Wagner – Despair
Sinon, quand tu es une fille noire et très talentueuse, t’es pas obligée de faire du rap ; tu peux aussi devenir Léonard Cohen. Et arracher une petite larme aux plus endurcis des Wiggas.

 

Chope moi